Des Français qui épousent des Russes ? Oui ils sont des centaines chaque année !

La Russie c’est le mal incarné, la Russie c’est froid, des communistes torturent des gens dans des goulags, les gens sont méchants et armés jusqu’aux dents, des ours se baladent dans les rues et la vodka coule au robinet ? Laissez cela pour les conversations de « haut niveau » chez votre coiffeuse ou au comptoir d’un bar de province… car des Français qui épousent des Russes et avec elle forcément un peu de la Russie, il y en a chaque année des centaines ! Ils étaient environ 500 aux alentours de l’an 2000, mais les voyages… forment la jeunesse et des couples, ils étaient 1 200 en 2016, combien seront-ils en 2018 ? Sans doute beaucoup plus et dans le même d’autres mariages sont formés avec des femmes qui ont des origines slaves très proches des Russes, avec des femmes de Moldavie, d’Ukraine, de Biélorussie etc. C’est le cas de deux Français qui ont rencontré leurs épouses via l’agence matrimoniale canadienne CQMI, ils s’appellent Hervé et Éric, ils sont de la province, le premier d’Auvergne, le deuxième de Toulouse.

Plusieurs centaines de mariages franco-russes chaque année

Ces hommes ont eu une vie professionnelle riche et bien remplie, ils ont parfois été mariés, ont des enfants, mais les hasards de l’existence les ont rendus solitaires, célibataires et avec des questions plein la tête. Ce sont des histoires banales ? Oui certes, mais ce qui l’ait moins c’est qu’Hervé et Eric ont eu le courage de se lancer à l’Est dans la recherche d’une épouse, de l’amour de leur vie, cette femme avec qui ils finiront leur existence. Ils ont fait confiance à Antoine Monnier, un Français qui avait émigré au Canada, il y a 22 ans, marié à une Ukrainienne de l’Ouest de son pays, Borislava. Comme lui, ils ont succombé au charme slave, aux beautés incroyables de ces femmes de l’Est, que l’ont dit belle, mais qui sont beaucoup plus que cela, elles sont aussi des femmes décidés, accomplies et attachées à des valeurs authentiques. Hervé a rencontré Tamara, également Ukrainienne, une cadre navigante sur des navires de croisières, sa personne, attachante, véritable et décidée a fait mouche en Ukraine, là où il n’aurait rencontré que des difficultés en France. Faudrait-il dire qu’Hervé était moins bien que les hommes de sa génération, de la cinquantaine ? Bien sûr que non, mais dans un monde où le sexisme, l’individualisme et le carriérisme dominent, ces chances d’arriver au bonheur étaient effectivement faibles.

Eric, avec un profil un peu différent a lui découvert sa future femme dans la lointaine et… chaude Russie, dans cette Crimée qui a fait le retour dans la controverse à la Mère Russie. Loin de la politique, c’est donc Irina qu’il a rencontré, le Toulousain, ingénieur qui était parti en 2017 avec le groupe hivernal du CQMI, a donc maintenant au bras une femme que l’on sait extraordinaire et qui aura changé toute la vie de ce Français lui aussi attachant. Le sourire aux lèvres, un brin intimidé peut-être par la caméra, c’est un homme entier et honnête que nous découvrons, lui aussi aura brisé les stéréotypes de la Russie et de l’Ukraine pour venir à la rencontre de ces femmes, non pas pour butiner dans ce jardin d’Eden, mais pour y découvrir sa dulcinée ! Et il aura lui aussi réussi, comme certainement beaucoup encore le feront en 2019, ce que nous souhaitons à tous les adhérents du CQMI. Avec les mariages célébrés à l’étranger de Français avec des Russes ou des Ukrainiennes, c’est un véritable phénomène qui s’abat ainsi dans le paysage social de la France et des pays francophones !

Agence Matrimoniale CQMI
Adresse : 5028, avenue Henri Julien, Montréal, Québec, H2T2E3
Tel : +1 514 794-5053 (Viber)
Email : info@cqmi.ca
Skype : Antosha71
Facebook et Instagram : @Agencecqmi
YouTube : https://www.youtube.com/cqmica
Live tous les Dimanches à 20 heures en France !

Offre meetic gratuit 3 jours Meetic 3 jours gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *